Kevin, éclaireur du Tour de l’Inspiration !

partager via :

capture-decran-2016-10-31-a-12-19-56

À 22 ans, Kevin est un éclaireur du Tour de l’Inspiration originaire de Guadeloupe. Il est actuellement étudiant en première année de master en philosophie à la Sorbonne.

Un bon élève, proche de ses profs avec une personnalité déjà affirmée au lycée
Au lycée, Kevin fait figure de bon élève comme en atteste sa moyenne de 16,94 au bac. Ses bonnes notes dans toutes les matières lui posent même problème pour choisir sa filière. Quelle filière choisir quand on est excellent partout ? Sa mère, n’ayant pas fait d’études très longues ne peut pas vraiment l’aider. Ce sont ses professeurs qui le motivent et le poussent à choisir S. Il faut dire que dans son lycée, Kevin est très encadré et très proche de ses professeurs. En seconde, alors que personne ne voulait bosser, lui en voulait toujours plus de la part des professeurs. Sa proximité avec eux lui vaut les railleries de ses camarades et il se sent un peu exclu. La Première et la Terminale se passent beaucoup mieux.

Sciences Po en ligne de mire
Kevin pense à intégrer Sciences Po Paris depuis qu’il est en seconde. Il veut travailler dans les relations internationales en tant que consul ou ambassadeur et Sciences Po est la voie royale pour lui. Il passe par le programme égalité des chances de son lycée pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et se préparer au concours.

Kevin manque de peu l’admission sur mention très bien (cette procédure n’existe plus aujourd’hui) et manque de peu le concours écrit qu’il part passer à Paris. Il ne peut même pas passer les écrits communs des IEP, car la sélection a lieu pour lui en Guadeloupe, un jour après son arrivée à Paris où il était venu passer le concours de Sciences Po Paris. Il n’a donc pas le temps de rentrer pour les passer. La perspective de faire Sciences Po à la sortie du Bac s’éloigne mais Kevin est déterminé, il n’est pas prêt de s’arrêter là !

4 années en prépa
Il tentera de rentrer en master après trois ans de classe préparatoire aux grandes écoles, mais il passe à quelques points à nouveau après avoir été admissible. Toutefois, il ne baissera pas les bras et trouvera un parcours qui lui correspond.

Kevin fait quatre années en prépa, rien que ça ! Il commence par une prépa lettres et sciences sociales au lycée Henri IV et fait alors parti des 550 dossiers retenus parmi les 10 000 candidatures. Pour l’anecdote, il apprend le jour de sa rentrée qu’il est en prépa purement littéraire (sans maths). Mais lui pensait être en prépa littéraire avec des maths ! Tout ça à cause d’une inattention sur Admission Post Bac (APB). En fait pour lui qui n’est pas fan de maths, c’est un mal pour un bien ! Mais en décembre déjà, il se rend compte qu’il a beaucoup de notions à rattraper… Il ne retrouve pas la même proximité qu’il avait avec ses professeurs au lycée et n’y a pas le classement espéré. Il part alors d’Henri IV à la fin de sa première année, sans avoir pu vraiment s’y épanouir scolairement.

En deuxième année Kevin intègre le lycée Molière à Paris où il y restera deux ans au total. Ça va mieux pour lui. Il retrouve un encadrement qui lui plait davantage : des professeurs plus à l’écoute, des relations plus personnalisées… Du coup, ses résultats suivent : il est dans les cinq premiers de sa prépa. Il est aussi marqué par sa professeure de philosophie qui lui fait prendre gout pour la matière. Toutefois, il a l’impression que la majorité des élèves ne sont pas aussi ambitieux que lui… Quelque part, il reste sur sa faim.

Du coup il retourne à Henri IV pour sa quatrième année de prépa. Et cette fois, ça se passe très bien ! Il a l’impression de redécouvrir Henri IV. Ses deux ans à Molière lui ont permis d’acquérir la rigueur nécessaire et lui ont donné suffisamment « faim » pour réussir sa quatrième année. Suite à cette année il décide de continuer sur sa « lancée philosophique » et intègre donc l’université Paris I – la Sorbonne avant de devenir éclaireur du Tour de l’Inspiration !

Son conseil aux lycéens
« Faites vos choix scolaires en fonction de ce que vous aimez et renseignez-vous sur le nombre d’années, osez, ne vous autocensurez pas ! » Pour plus de conseils, retrouve le sur la plateforme Inspire.